Inauguration de l’adduction d’eau potable de Kayes

Inauguration de l’adduction d’eau potable de Kayes : UNE DES RÉALISATIONS QUI VONT CHANGER LA VIE
Le président de la République a inauguré le mardi 17 octobre 201, le système d’adduction d’eau potable (AEP) de Kayes, réalisé dans le cadre du Programme d’appui danois au Programme sectoriel eau potable et assainissement (PADS-PROSEA). Cette infrastructure vitale, qui est venue renforcer le réseau tertiaire, a été réalisée à hauteur de 3,4 milliards de F CFA.Le maire de la commune urbaine de Kayes, Adama Guindo, a exprimé toute sa satisfaction, estimant qu’à travers cette inauguration, il fera désormais bon vivre dans sa localité. Il a remercié le président de la République en disant: « Vous avez prouvé votre attachement indéfectible au développement socio économique du Mali en général et à celui de Kayes en particulier ».L’ambassadeur du royaume du Danemark au Mali, Winnie Strump Pertersen, dira qu’à travers cette inauguration, les besoins en eau de la cité des rails seront couverts jusqu’à l’horizon 2030. « Cette inauguration réconforte le partenariat entre le Mali et le Danemark », a -t-elle assuré.
1.500 BRANCHEMENTS SOCIAUX.
L’AEP de Kayes a actuellement une capacité de production de 20.000 m3 (dont 10.000 m3 d’apport du PADS/ PROSEA). Grâce aux travaux de réseaux réalisés, le duo SOMAPEP/ SOMAGEP-SA, sur fonds propres, réalisera, d’ici fin 2017, 1.500 branchements sociaux.
Dans son discours, le ministre de l’Energie et de l’Eau, Malick Alhousséïni, a indiqué que le Programme présidentiel d’urgences sociales d’accès à l’eau potable, pour la période 2017-2018, oriente son département à faciliter l’accès à l’eau potable pour les populations à faibles revenus par la multiplication des aménagements et des points d’eau, y compris en milieu urbain et semi urbain. Et Malick Alhousséïni de détailler que le Programme présidentiel d’urgences sociales d’accès à l’eau potable prévoit dans la région de Kayes, entre autres, la réalisation de 223 équivalents points d’eau modernes dont 40 adductions d’eau potable, 227 bornes fontaines, la réhabilitation de 214 puits modernes et 211 pompes à motricité humaine.
Après avoir salué l’accueil et l’hospitalité des Kayésiens, le chef de l’Etat, qui intervenait en langue nationale bamanan, a annoncé une série de bonnes nouvelles pour la région : le redémarrage prochain des activités ferroviaires sur l’axe Bamako-Dakar avec l’accompagnement de la Banque mondiale; l’acquisition du financement pour la construction de la route Kayes-frontière mauritanienne etc.
Revenant sur la cérémonie d’inauguration du système d’adduction d’eau, Ibrahim Boubacar Kéïta a adressé ses félicitations au ministre en charge de l’Eau et au partenaire danois. » Merci au royaume du Danemark pour l’amitié et pour le sens de la solidarité internationale bien comprise », a-t-il déclaré. Après son intervention, le chef de l’Etat a coupé le ruban symbolique, avant de visiter les installations. Il a, enfin, procédé à l’ouverture symbolique du robinet dans la famille Diarra, bénéficiaire du branchement social.
Avant de quitter Kayes, le président de la République a rencontré les cadres de la région avant de s’adresser à la presse.

 

Sikasso : De l’eau Potable  Coule En Abondance

Sikasso : De l’eau Potable  Coule En Abondance

La ville de Sikasso dispose désormais de 19 forages avec un débit d’exploitation cumulé de 19 000 m3/jour, 112 bornes fontaines, 39 aires de lavage sur une longueur totale de réseau évaluée à 547 km

Le président de la République, Ibrahim Boubacar a procédé le jeudi 23 novembre 2017 à l’inauguration de la nouvelle station d’adduction d’eau potable de Sikasso.
Cette cérémonie s’est déroulée dans le village de Missirikoro, à une dizaine de km du centre-ville. Plusieurs personnalités du pays, de même que les partenaires au développement et nombre d’invités étaient présents. Ralliant le site en question, le visiteur de marque a, encore une fois, eu le privilège de se rendre compte de la mobilisation des populations sorties massivement pour l’acclamer.
C’est dans le cadre de la concrétisation du Programme présidentiel d’urgences sociales qu’a été réalisée la nouvelle station d’adduction d’eau potable de Sikasso. L’ouvrage contribue au renforcement de la capacité d’approfondissement en eau potable des populations de la capitale du Kénédougou avec une augmentation significative du système d’adduction d’eau potable (AEP).
La ville de Sikasso disposera aussi de 19 forages (contre 12 actuellement) avec un débit d’exploitation cumulé de 19 000 m3/jour contre 8000 m3/jour. Six nouveaux quartiers seront desservis, avec 112 bornes fontaines, 39 aires de lavage sur une longueur totale de réseau évaluée à 547 km contre 397 km dans le temps. Le nombre d’abonnés sera de 9.736 pour 66 bornes fontaines publiques, avec 39 aires de lavage. Le coût de la réalisation est estimé à 3,6 milliards de Fcfa.
Soulignons qu’aujourd’hui, la ville de Sikasso, hormis les 28 villages rattachés, compte 15 quartiers pour une population de 245.110 habitants.
Le représentant du chef de village de la commune rurale de Missirikoro, Soumaïla Coulibaly, a exprimé toute sa joie à l’occasion de cette inauguration, synonyme de fin de calvaire pour les populations. Il plaida par la suite, auprès du chef de l’Etat, pour le bitumage de la route Sikasso-Missirikoro; la construction d’un mini-barrage et pour le traitement de la question du lotissement.

CHANCEMENT POSITIF
Le maire de la localité, Broulaye Ouonogo, a aussi salué les efforts du président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta, pour ces réalisations d’envergure.
La chargée d’Affaires de l’ambassade de Danemark au Mali, Mariane Kress, s’est dite heureuse de savoir que cette infrastructure contribuera à améliorer les conditions de vie des populations de Sikasso. Elle a promis l’appui -déjà ancien- de son pays à la cité du Kénédougou. La diplomate a demandé à la Société malienne de gestion de l’eau potable (SOMAGEP -SA) et aux populations bénéficiaires de prendre soin des réalisations pour leur pérennisation.
Fatou Kanouté, une habitante de Missirikoro, a témoigné du changement positif apporté par les réalisations.
Le ministre de l’Energie et de l’Eau, Malick Alhousséïni a, pour sa part, rappelé que, d’une façon générale, le Programme présidentiel d’urgences sociales d’accès à l’eau potable prévoit dans la Région de Sikasso la réalisation de 224 pompes à motricité humaine, 106 adductions d’eau potable, 106 systèmes d’hydraulique villageoise améliorée, 41 adductions d’eau potable assorties de 748 bornes fontaines.
Le président Kéïta a ensuite coupé le ruban et a procédé à la découverte de la stèle, avant de visiter la salle de commande. Ibrahim Boubacar Kéïta s’est ensuite rendu dans la famille Diarra, un des nombreux bénéficiaires du branchement social. Dans cette famille, le chef de l’Etat a procédé à la coulée d’eau.
Le président de la République a remercié le Royaume du Danemark pour l’appui financier. «Vive la coopération internationale. Beaucoup de bonheur dans la famille Diarra désormais», a-t-il conclu.

Programme Présidentiel

La joie des populations était grande. Elles ont vivement remercié le président de la République qui vient de leur faire partager les avantages du barrage de Manantali L’électrification de nos villages connaît un coup d’accélérateur avec le programme présidentiel d’urgences sociales d’accès à l’eau et à l’électricité pour l’impulsion du ministre de l’Energie et l’Eau. Le vendredi 06 octobre 2017, Malick Alhousseini a procédé à l’inauguration de l’électrification de 34 villages qui avaient été déplacés lors de la construction du barrage de Manantali. Fruit d’une action coordonnée entre le Gouvernement de la République du Mali et l’OMVS dont les destinés sont conduites par notre compatriote, l’ancien ministre, Ahmed Diane Semega, ce projet vise à atteindre les objectifs fixés par les pouvoirs publics qui de porter à 61% le taux d’accès à l’électrification rurale dans notre pays.
La joie des populations était grande. Elles ont vivement remercié le président de la République qui vient de leur faire partager les avantages du barrage de Manantali.
Le ministre Malick Alhousseini a visité, le samedi 07 octobre 2017 le chantier de construction du barrage de Gouina toujours dans la région de KayesLe Projet consiste à créer un aménagement, à l’amont immédiat des chutes de Gouina, destiné à assurer une production d’électricité par turbinage des débits du fleuve Sénégal partiellement régularisés par l’aménagement de Manantali en amont.
Les travaux de réalisation des ouvrages principaux à étudier, réaliser et mettre en service dans le cadre de l’aménagement de Gouina comprennent : Un barrage poids en béton avec seuil déversant, des ouvrages d’amené de l’amont vers l’aval, l’ouvrage de prise d’eau de l’usine, une usine équipée de trois groupes de type Kaplan, avec une puissance installée totale de 140 MW, des ouvrages de restitution, une dérivation en rive gauche vidange de fond, un poste de départ HT de 225 kV, une route d’accès de 18 km et une ligne de transport 225 kV pour l’évacuation de l’énergie produite sur une longueur de 60 km environ jusqu’au poste existant de la centrale de Félou qui est relié au poste de Kayes, sur la branche Ouest du système 225 kV de l’OMVS qui relie les réseaux du Mali, de la Mauritanie et du Sénégal.
Le volet travaux du projet est financé grâce à un concours de la banque chinoise de promotion des exportations, Eximbank de Chine. Ce concours consiste en trois emprunts contractés à égalité par chacun des trois Etats impliqués dans le projet, à savoir, le Mali, le Sénégal et la Mauritanie. Le montant global de ce prêt concessionnel est de 414, 9 millions USD, soit 138,3 millions USD pour chacun des trois Etats emprunteurs. Ce montant couvre environ 95% du coût des travaux, les 5% restant du montant du marché étant supportés par l’OMVS, à travers un apport de son Représentant, désigné dans les Accords de crédit avec EXIMBANK, comme étant la SOGEM. L’entreprise qui réalise le projet est la société chinoise SYNOHYDRO. Les travaux ont commencé en avril 2017 et à ce jour le niveau d’exécution est estimé à 6% selon le planning de l’Entreprise et également la planification de synthèse de l’Ingénieur.

START TYPING AND PRESS ENTER TO SEARCH